annoujwe-tipatipa

“Annou Jwe”, projet UNICEF P.L.A.Y.

Le projet « Le pouvoir du Jeu » est une initiative de l’UNICEF New York en collaboration avec l’US Fund qui consistait à expérimenter le matériel pédagogique « Imagination Playground » dans 10 écoles haïtiennes afin de mesurer l’impact du jeu sur le développement général et les apprentissages des enfants qui l’utiliseraient.
L’expérimentation, pour Haïti, a été baptisée du nom créole « Annoujwe ». Mis en œuvre par la Fondation Tipa Tipa, le projet s’est déroulé sur dix sept (17) mois (de mars 2012 à juillet 2013) avec la collaboration de ces 10 écoles choisies pour leur collaboration antérieure avec l’UNICEF et la disponibilité d’espaces adéquats à l’intérieur ou à l’extérieur de leurs bâtiments. Une carte, en fin de rapport, indique les lieux d’implantation du projet.

Journée portes ouvertes

Dans ces écoles [une (1) école congréganiste avec des classes préscolaires et primaires, quatre (4) écoles publiques avec des classes préscolaires et primaires, quatre (4) jardins d’enfants privés, 1 école privé primaire] et durant cette période, plus de 2700 enfants, du préscolaire à la quatrième année fondamentale, ont utilisé le matériel en expérimentation sous la supervision de leurs enseignants formés aux différents rôles de facilitateur. Pour documenter l’expérimentation, la Fondation Tipa Tipa a mobilisé une équipe de suivi composée de deux (2) équipes de trois (3) agents de suivi chacune et d’une coordonnatrice de projet. Cassie Landers de Columbia University en a été la chercheuse responsable pour l’UNICEF.

La journée du jeu

Pour finir, une journée du jeu a été organisée dans la cour du Kindergarten Mikaline le dimanche 26 juin 2013. Mille invitations ont été distribuées dans douze (12) écoles de Port-au-Prince, tant préscolaires que primaires. Six des dix boites de jeu y ont été disposées en cercle et des prélats ouverts sur le sol pour délimiter les espaces de jeu.  La Fondation Tipa Tipa a loué les services d’un groupe d’animateurs qui ont offert des spectacles de clowns, organisé des jeux, préparé du pop corn et de la barbe à papa.  Un bar offrait aussi des gazeuses et des biscuits. Chaque enfant avait  droit à deux “gâteries” et à de l’eau à la demande.

Pratiquement tous les enfants étaient  accompagnés de leurs parents qui
se sont assis et ont passé le temps à les regarder jouer mais n’ont pas accepté de jouer eux-mêmes, malgré les invitations répétées de l’équipe de Tipa Tipa. Ils ont dit apprécier énormément cet espace de récréation offert à leurs enfants.Deux cent trente cinq (235) enfants de trois à quatorze  ans environ ont joué, de 10h00 am à 3h00 pm, ce dimanche là.

This slideshow requires JavaScript.